Mal au pied: quels sont les remèdes ?

Pourquoi j’ai mal au pied gauche aujourd'hui ? Cette douleur peut provenir d'une complication biomécanique (asymétrie du squelette, surcharge pondérale, fracture, etc.) ou d'une source pathologique (pieds plats ou creux, épine de Lenoir…). Une douleur au pied peut avoir des origines plurielles, pour apaiser cette souffrance, il est nécessaire de l'identifier, alors, faisons un petit tour de nos pieds pour comprendre la douleur et y remédier.

Quand on a mal au pied ça veut dire quoi ?

Une douleur au pied a des multiples origines, un diagnostic médical est nécessaire pour cerner le mal, car les douleurs des pieds peuvent être générées par :

  • les os,
  • les muscles,
  • les articulations,
  • les ligaments,
  • les nerfs,
  • une fracture ancienne,
  • une entorse à la cheville…

Ainsi, un mal au pied, ça veut dire qu'il ne faut pas le négliger, en plus de gêner la marche, la douleur peut aussi cacher une pathologie comme la maladie de Crohn.

Comment soulager les douleurs aux pieds ?

Nos pieds ont un rôle primordial, c'est notre principal moyen pour marcher, de plus, ils doivent supporter le poids du corps, alors il est important de les chouchouter, voici comment les soulager :

  • marcher pieds nus le plus possible,
  • pratiquer le massage de la voûte plantaire et du pied,
  • leur proposer des bains tièdes au quotidien,
  • utiliser des semelles orthopédiques,
  • la glace aide à soulager les pieds,
  • leur offrir des souliers adaptés à leur morphologie.

Quels remèdes pour soulager une douleur au pied ?

Aïe ! Voilà que j'ai mal au pied ! Le mal est bien présent, il vous réveille la nuit, vous n'avez pas encore fait un diagnostic médical, voici les cas les plus fréquents :

Le névrome de Morton :

cette pathologie touche les orteils et la voûte plantaire. Les causes ont pour origine un pied maintenu compressé par le port de souliers trop étriqués. Les nerfs deviennent ultra sensibles à la pression, la douleur est extrême.

Apaiser les douleurs :

  • opter pour des souliers plus confortables et sans talons,
  • prendre des anti-inflammatoires.

La fasciite plantaire :

la fasciite plantaire se fait sentir par une douleur au talon. Les causes sont dues à l'oppression du pied dans les souliers inadaptés à la morphologie du pied, ce qui induit une inflammation des ligaments, les douleurs sont alors violentes.

Calmer les douleurs :

  • apposer de la glace sur la partie douloureuse,
  • marcher pieds nus le plus possible,
  • prendre des anti-inflammatoires,
  • mettre une orthèse pour soulager la voûte plantaire.

L’hallux valgus :

l'hallux de l'orteil, appelé aussi « oignon », se manifeste par une pointe osseuse au gros orteil et provoque non seulement des douleurs, mais gêne la marche avec l'articulation et l'orteil blessés. Les causes sont le port de souliers inadéquats, surtout celles qui ont de hauts talons, un bout pointu et exigu.

Atténuer les douleurs :

  • mettre des chaussures adaptées à vos pieds,
  • poser une attelle sur la saillie osseuse,
  • procéder à des massages et des exercices de rééducations.

L'arthrite :

l'arthrite cause une douleur et une raideur au niveau l'articulation. La douleur se manifeste au talon, aux tendons et à la cheville. Les douleurs des articulations métatarsophalangiennes (Mtp) entre autres sont handicapantes.

Soulager la douleur :

  • les orthèses plantaires,
  • les souliers orthopédiques,
  • faire des massages et des exercices.

Une callosité :

les callosités aux pieds sont un épaississement de la peau, généralement sur la voûte plantaire. À force de frottement, les callosités apparaissent jusqu'à la formation d'ampoules et parfois de plaies ouvertes, provoquant des douleurs.

Diminuer la douleur :

  • le port d’orthèses plantaires,
  • les chaussures orthopédiques,
  • les chaussettes double épaisseur.

La corne :

l'hyperkératose se forme principalement sur la plante du pied et autour du talon. La peau se défend contre les agressions et provoque une inflammation en formant une strate cornée de la peau.

Tempérer la douleur :

  • le port de souliers adaptés à la morphologie du pied,
  • poncer la couche de corne,
  • les massages avec un corps gras hydratant.

Le durillon :

le cor au pied est une saillie qui apparaît sur les orteils, à la suite de frictions prolongées de la peau dans les chaussures. Le durillon se forme par un déséquilibre du corps sur les pieds ou une dysmorphie des orteils. La douleur se montre suite à une pression sur le cor.

Arrêter la douleur :

  • porter des souliers ergonomiques,
  • une orthèse localisée,
  • l’orthoplastie moulée sur mesure.

L'épine de Lenoir :

l'épine de Lenoir se manifeste par un manque de souplesse au niveau de la cheville, par une entrave articulaire. La douleur est alors localisée sur l'arrière du pied.

Calmer le mal :

  • les souliers orthopédiques,
  • traitement anti-inflammatoires non stéroïdiens,
  • repos et éviter la marche,
  • massages et exercices du pied.

La neuropathie diabétique :

la neuropathie touche en premier le pied, elle se manifeste par la perte de sensation, d'engourdissements et des picotements aux orteils. Les symptômes sont sporadiques et peuvent entraver la marche.

Modérer la douleur :

  • des bains de pieds tous les jours,
  • des soins pédicures,
  • kinésithérapie,
  • traitement médicamenteux après diagnostic médical.

La verrue :

la verrue est d'origine infectieuse ou virale, la plus fréquente est la myrmécie, elle forme un annelet tacheté de points noirs. La verrue est très douloureuse.

Soulager le mal :

  • appliquer une pommade coricide et verrucide,
  • la cryothérapie.

La douleur au pied se manifeste par des symptômes, tel que : gonflement, rougeurs, ampoules, durillons, ongles incarnés… Un petit bobo au pied est à prendre au sérieux, il est primordial de faire un diagnostic médical (tests, radio, Irm…) , parfois cela peut vous éviter une intervention chirurgicale.