Crédit revolving : définition et fonctionnement

Les prêts sont pour la plupart du temps octroyés aux individus ayant une activité et à même de pouvoir se libérer à temps de leur dette. Un emprunteur devrait donc être en condition de faire bon usage des fonds dans l’optique de multiplier le capital obtenu. C’est alors que le crédit revolving peut être demandé, mais aussi il peut être attribué aux personnes sans activité génératrice.

Le plus important se trouve beaucoup plus au niveau de la gestion à bon escient et surtout de façon efficiente du prêt afin de rembourser dans le délai imparti. Que regorge le crédit revolving ? Comment cela fonctionne-t-il ? L’article présent vous donnera des détails à propos.

Qu’est-ce qu’un crédit revolving ?

Encore désigné par les thèmes crédit renouvelable ou crédit permanent, le crédit revolving est une forme de prêt. En effet, c’est le fait d’emprunter une certaine somme d’argent donnée auprès d’une institution financière, d’un établissement de microfinance.

Cet emprunt est octroyé à un individu sous condition et sur contrat remplissant les termes de paiement du montant sur un échelon de 4 à 5 années au plus. L’emprunter est censé faire fructifier cette somme afin de solder petit à petit sa dette.

Comment fonctionne un crédit revolving ?

Le crédit revolving est obtenu de la part de trois acteurs financiers : les établissements de microfinance, les banques et les distributeurs commerciaux. Pour ce qui concerne la procédure, c’est très simple. Une étude de la demande se fera en premier lieu. Une fois que votre dossier sera accepté s’ensuivra l’établissement du contrat de prêt. Après cela, l’emprunteur dispose pleinement du crédit et le gère à sa façon. Mais il a l’obligation de respecter les termes du contrat.

Quels sont les risques du crédit revolving ?

Bien qu’il soit une aide louable aux personnes, le prêt revolving peut aussi constituer un grand risque pour certains. Les risques du prêt renouvelable peuvent être l’endettement dû à l’incapacité de paiement de la dette, voire le surendettement.

Le taux d’intérêt global associé au prêt est variable et ne permet pas à l’emprunteur d’avoir une idée fixe du capital réel à rembourser. Donc, il se retrouve surpris et incapable de rembourser comme convenu.

Les avantages du crédit revolving

Le crédit revolving a une définition assez explicite en français (crédit renouvelable) qui indique un tant soit peu l’avantage que vous avez de disposer d’un prêt. Ses différents avantages s’articulent autour de :

  • La mise à disposition des personnes des montants donnés pour développer une activité ;
  • Plein pouvoir accordé à l’emprunteur sur le montant qui lui est attribué ;
  • L’emprunteur à la possibilité de se prononcer et de décider de la durée du paiement du prêt en accord avec la banque ;
  • La capacité à pouvoir multiplier le prêt en y faisant une bonne gestion et un renouvellement après chaque solde afin de devenir indépendant ;
  • Il propose des possibilités de remboursement basé sur des mensualités ou des paiements annuels (allant d’un an à cinq ans).

Le taux d’intérêt d’un prêt

Le pourcentage d’intérêt d’un crédit renouvelable est défini par rapport au montant fixe octroyé à l’emprunteur. De ce fait, le point total du montant à payer (en fonction de la durée et d’autres facteurs) reste complexe et délicat à déterminer. Généralement, un montant de crédit revolving important entraîne un taux d’intérêt moins élevé.

L’assurance comprise dans le taux annuel

Afin de préserver leur capital à emprunter, les sociétés de microfinance ou les banques peuvent décider d’y associer l’assurance. Cette condition est parfois imposée par ces dernières avant tout octroi de prêt à l’emprunteur. Elles accordent tout de même la possibilité à l’emprunteur de choisir la structure d’assurance qui lui convient. Dans le même temps, elles peuvent lui faire une proposition, mais pas l’obliger à accepter leur assurance de choix.

La résiliation du contrat de crédit revolving

L’emprunteur peut mettre fin au prêt revolving quand il le souhaite. Pour cela, il se doit de rembourser la somme utilisée dans le crédit qui lui a été accordé au début du contrat (selon les conditions émises). Par ailleurs, ce dernier peut encore demander au moment de la reconduction du contrat à changer le prêt revolving en prêt classique.

Cette reconduction se fait par an et la nouvelle forme de prêt adopté donne la possibilité à l’emprunteur de fixer une somme à payer. Ce montant sera valable le reste de l’échéance de paiement et lui permettra de connaître la fin du remboursement.

Le crédit revolving est cette aide financière qui profite à beaucoup de nouveaux entrepreneurs ou commerçant voulant agrandir leurs activités. La bonne gestion de ce prêt permet à l’emprunteur de faire des bénéfices pouvant constituer un capital après paiement de sa dette. Tout emprunteur voulant se rétracter d’un crédit après signature de contrat a la possibilité de le faire dans l’intervalle de 14 jours. Notez aussi que le crédit renouvelable peut entraîner un surendettement.