Pour savoir si vous êtes interdit bancaire, vous pouvez le vérifier sur le FICP, le fichier national des incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers. Le fichier FICP se trouve à la Banque de France. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet pour savoir si vous êtes un client fiché à la Banque de France, il est important de comprendre ce qu'est le FICP et à quoi il sert. Le FICP est un fichier géré par la Banque de France qui regroupe les informations sur les personnes qui ont eu des difficultés de remboursement de leurs crédits. Si vous êtes inscrits au FICP, cela peut avoir des conséquences importantes sur votre capacité à contracter de nouveaux crédits, comme un prêt immobilier ou une carte de crédit. Alors, comment savoir si on est interdit bancaire ?

Quel montant pour être interdit bancaire ?

Si votre compte présente un découvert de plus de 500 euros, et que ce montant n'a pas été soldé dans l'espace de 60 jours, la banque vous donne un délai supplémentaire de 30 jours pour régler cette dette. À compter de ces 90 jours, si aucun paiement n'a été présenté pour solder sur votre découvert, votre nom sera fiché au FICP et si vos impayés sont fréquents, la banque peut procéder à la fermeture de votre compte bancaire. La condition est la même si un client qui ne règle pas plus de deux mensualités sur un crédit.

Lien entre montant du découvert et interdiction bancaire

Tout solde négatif sur votre compte bancaire est acceptable si vous avez convenu d'un montant autorisé de découvert avec votre banque. Cependant, s'il y a un dépassement, celui-ci peut mener à d'importantes conséquences sur vos finances, et bien évidemment, mener au fichage FICP si la somme n'est pas réglée rapidement.

Quel montant pour être interdit bancaire ?

Quelles sont les conséquences de l'interdiction bancaire ?

Lorsque vous êtes fiché à la Banque de France, c'est tout simplement que vous n'avez plus le droit de faire de crédit et cela devient embêtant si vous avez vraiment besoin d'un financement dans votre vie quotidienne pour un projet important. Vous pouvez être fiché FICP pour plusieurs raisons, ça veut dire que vous avez déjà fait un crédit ou fait un financement bancaire, que ce soit sur Internet ou dans une banque classique et que vous n’avez pas honoré les mensualités. Vous pouvez être fiché par la Banque de France dans plusieurs cas de figure :

  • Si vous passez par un établissement de crédit : dès que vous avez deux mensualités qui ne sont pas payées au-delà de 60 jours, par défaut, l'organisme de crédit enverra une alerte à la Banque de France qui vous laissera 30 jours pour régulariser la situation.
  • Si vous avez un découvert trop important : du moment où vous mettez plus de 60 jours à combler le découvert, vous aurez 30 jours pour régulariser la situation, le cas échéant, votre banque vous signale à la Banque de France.

En cas de non-remboursement de vos dettes, l'organisme de crédit alertera la Banque de France pour vous ficher dans la liste FICP. Auquel cas si jamais ce n'est pas fait, après les 90 jours au total dans ces deux cas ci-dessus, vous serez inscrit au fichier FICP. Pour sortir de là quand c'est un établissement de crédit qui fait remonter les informations à la Banque de France, et qu'entretemps vous réglez ces dettes, vous pouvez demander à l'établissement de crédit de vous donner une attestation indiquant que vous avez bien remboursé toutes vos dettes, et vous envoyez ce document à la Banque de France, sinon par défaut au bout de 5 ans vous allez automatiquement sortir du fichier.

Impact de l'interdiction bancaire sur les transactions bancaires

Une interdiction bancaire affecte votre capacité à effectuer des transactions bancaires et peut être bloquante pour vous au quotidien, surtout lorsque vous en avez le plus besoin. De ce fait, vous ne pourrez plus utiliser votre carte ou même faire un chèque. Alors le mieux est de toujours veiller à ce que le paiement de vos mensualités soit bien respecté ou de solder rapidement vos découverts pour éviter d'avoir une interdiction bancaire.

Quelles sont les conséquences de l'interdiction bancaire ?

Comment vérifier si je suis interdit bancaire en ligne ?

Pour vérifier si vous êtes interdit bancaire, vous avez accès au service en ligne afin de le savoir. Et si par exemple vous pensez avoir effectué les démarches nécessaires pour sortir du fichage FICP, du fichier central des chèques ou du fichier national des chèques irréguliers, mais vous ne savez pas si votre nom a bel et bien été rayé du fichier FICP, FCC ou FNCI, vous pouvez :

  • Vous pouvez faire votre demande en ligne sur le site.
  • Vous pouvez envoyer directement un courrier à la succursale départementale la plus proche de votre domicile.
  • Vous pouvez prendre un rendez-vous pour vous rendre physiquement dans l'une des offices de la Banque de France.

Utilisation des services en ligne pour vérifier l'interdiction bancaire

Pour vérifier si vous avez une interdiction bancaire, vous devez effectuer la requête en vous connectant sur le site de la Banque de France. En cliquant sur consulter mon dossier banque de france en ligne.

Quelles sont les démarches pour consulter mon dossier de banque de France en ligne ?

Une fois que vous vous êtes connecté au site de la Banque de France, vous pourrez prendre rendez-vous à la Banque de France pour obtenir plus d'informations sur votre situation et savoir si vous êtes fiché et quelle en est la raison. La Banque de France offre un accès aux fichiers d’incidents de paiement, il suffit de faire la demande sur le site.

Accès et analyse du dossier de la Banque de France en ligne

Il existe plusieurs moyens de savoir si vous êtes un client fiché FICP. Dès lors que votre dossier de surendettement est recevable, vous êtes automatiquement enregistré sur le fichier des incidents de remboursement de crédit aux particuliers. De même, une banque a l'obligation de vous prévenir par courrier recommandé de votre inscription au FICP. Il est important de savoir que si vous êtes interdit bancaire, pour pouvoir résoudre le problème rapidement et trouver une solution pour être de nouveau solvable, des mesures proactives sont à prendre pour gérer votre statut bancaire et éviter d'être en détresse du surendettement.

Le crowfunding ou financement participatif : comment ça marche ?

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat s’impose comme étant le seul moyen pour devenir riche sans être surexploité. Tout le monde cherche des investisseurs pour entreprendre. Très vite, certains adoptent le système crowfunding encore appelé « financement participatif » et ils réussissent. Hélas, il y a d’autres qui n’y arrivent pas parce qu’ils ne maîtrise...

Loi perissol : les avantages fiscaux expliqués

La promotion de l’investissement locatif avait amené le législateur à prendre des mesures incitatives. Ces dernières consistent généralement à accorder des avantages fiscaux aux propriétaires qui souhaitent investir dans le domaine du logement. Sur ce point, il existe d’ailleurs de nombreux textes juridiques qui prévoient de telle faveur (loi Pinel...

Faire opposition à un chèque : quelle est la procédure ?

À un moment donné, il peut arriver que vous ayez un problème relatif à votre chèque. Cela peut être un vol, une perte ou des erreurs dans le contenu. Dans ce cas, faire une opposition est obligatoire pour avoir l'assurance que le chèque ne sera pas encaissé. Pourquoi ? Comment faire ? Quelles sont les conséquences et y a-t-il des frais ? Cet articl...