Quelles sont les tendances pour le marché immobilier en 2023 ?

En France, le marché de l'immobilier est en constante mutation et aussi bien les acheteurs que les vendeurs scrutent en permanence l'évolution des prix. Il faut dire que la hausse ou la baisse de la valeur d'un bien immobilier a un impact important sur le budget d'une famille. Quelles sont les tendances pour le marché immobilier en 2023 ? Quelles sont les raisons qui expliquent cette évolution du marché ? On vous en dit davantage sur le marché de l'immobilier en France en 2023.

Est-ce que l'immobilier va baisser en 2023 ?

Aujourd'hui, il n'est pas évident de se prononcer sur l'évolution des prix du marché de l'immobilier. Si on en croit l'avis des professionnels du secteur, les prix devraient baisser de 3% à 10% selon les régions. Cela est en partie lié à l'évolution des taux d'intérêts des prêts immobiliers qui ne cessent d'augmenter et qui n'ont jamais été aussi hauts depuis plus de 20 ans. Malgré tout, les prix demeurent élevés, d'autant plus que le coût de la vie et l'inflation augmentent.

Comment va évoluer le marché immobilier en 2023 ?

Le marché immobilier 2023 devrait évoluer vers une tendance négative et il est très probable que le nombre de transactions connaisse une diminution importante. On estime que la baisse devrait se situer aux alentours de 10 %, car comme un crédit est plus difficile à obtenir, l'achat de biens immobiliers s'en trouve affecté. Par ailleurs, les interdictions liées à la location des DPE E, F et G devraient avoir un impact sur les grandes villes comme Paris, Lyon ou Toulouse.

Quel est le coût d'un prêt immobilier en France en 2023 ?

Pour bien comprendre l'évolution du marché de l'immobilier, il est important de savoir que celui-ci est fortement corrélé aux taux d'intérêts pratiqués par les banques. Il y a de cela quelques mois, les emprunteurs pouvaient espérer un taux de crédit proche de 1%. Aujourd'hui, il leur faut compter sur un taux de crédit supérieur à 2.5% et qui vraisemblablement va continuer de grimper. Cette remontée des taux de crédit impacte lourdement les emprunteurs qui doivent désormais rembourser des intérêts plus élevés qui viennent impacter leur budget mensuel et réduit leur capacité d'emprunt.

En France, le coût moyen d'un prêt immobilier pour l'année 2023 dépasse les 250 000 €, alors qu'en 2022 la moyenne d'un crédit était proche de 240 000 € et de 193 000 € en 2021.

Fatalement, à la lecture de ces informations, on comprend que pour emprunter le même montant, les acquéreurs n'ont d'autre choix que d'emprunter sur une durée plus longue qui avec des taux d'intérêt élevés les affectent davantage. En 2022, les ménages s'endettaient sur 22 ans en moyenne contre 21 ans en 2021. Même s'il est trop tôt pour donner les chiffres de 2023, il est certain que cette tendance va se confirmer cette année et qu'on devrait voir les ménages s'engager sur une durée moyenne proche de 25 ans.

Pourquoi les banques prêtent-elles moins d'argent aujourd'hui pour un achat immobilier ?

Aujourd'hui, force est de constater que les banques prêtent moins d'argent aux particuliers que par le passé pour un achat immobilier. Nous l'avons dit, cela est lié aux intérêts grandissant que les emprunteurs doivent rembourser. Ceux-ci ont considérablement augmenté et sont trois fois plus élevés que par le passé. Mais ce n'est pas la seule raison.

  • Les taux d'usure

L'accélération des taux d'intérêts a été impacté par la revalorisation des taux d'usure, le seuil minimal au-dessus duquel une banque n'est pas autorisée à prêter de l'argent. Cela a considérablement bloqué les dossiers et freiné les emprunts.

  • Les conditions d'endettement

Les banques, même si elles conservent leur règle pour prêter de l'argent aux particuliers qui souhaitent un crédit, à savoir une capacité d'emprunt qui ne dépasse pas un tiers des revenus des emprunteurs, ne peuvent plus prêter les mêmes sommes qu'auparavant. En effet, les taux d'intérêts viennent impacter le coût du crédit immobilier et les emprunteurs doivent envisager des crédits moins importants pour ne pas basculer dans le surendettement.

Quel est l'impact du taux de crédit immobilier sur les acheteurs ?

Le taux crédit immobilier 2023 a plusieurs impacts réels sur les acheteurs :

  • Un credit immobilier 2023 coûte plus cher qu'en 2022 et oblige les emprunteurs à s'endetter davantage.
  • Les emprunteurs sont obligés de choisir des logements plus petits. En janvier 2023, la surface moyenne d'un logement est de 68 m² alors qu'en 2021, elle était de 80 m².  Les conditions de revenus pour réaliser un emprunt sont à présent plus drastiques et tout le monde ne plus devenir propriétaire.
  • Par ailleurs, la baisse du pouvoir d'achat des ménages a aussi un impact sur le lieu d'acquisition des ménages qui sont contraints d'effectuer des achats dans des villes limitrophes de celles qui avaient leur préférence, car les prix qui y sont pratiqués sont inférieurs.

Achat immobilier neuf : appartement ou maison ?

En France et dans le monde, face à l’offre grandissante en immobiliers, il devient de plus en plus difficile d’effectuer un choix. Il faut par conséquent évoluer avec tact et surtout aller à la conquête des vraies informations. Que faut-il savoir avant d’effectuer un achat immobilier neuf en 2021 ? Quels sont les différents types de logements neuf...

Investissement immobilier locatif : Comment optimiser son placement ?

L'investissement immobilier locatif est une stratégie populaire pour générer des revenus complémentaires. Il consiste à acheter un bien immobilier dans le but de le louer et de percevoir des loyers, qui peuvent servir de complément de revenus ou de préparation à la retraite.La sélection de l'emplacement est cruciale pour la réussite de cet investi...

Simulation capacité d'emprunt immobilier : comment utiliser cet outil ?

L'achat d'un bien immobilier est rarement effectué en payant le logement comptant et la plupart des foyers ont recours à un prêt immobilier dont la durée varie en fonction de différents critères. Certains choisissent pour effectuer leur acquisition de contracter un prêt en sollicitant leur banque quand d'autres ont recours à un simulateur de crédit...