Quel remède de grand-mère est efficace pour traiter l'érysipèle ?

Les infections cutanées telles que l'érysipèle présentent souvent des risques pour la santé. Cette maladie se caractérise par des rougeurs, des douleurs et des gonflements, surtout au niveau des jambes. Heureusement que l’existence de remèdes traditionnels assure un traitement de l’érysipèle rapide et efficace. Découvrez quelques-uns de ces remèdes de grand-mère pour soigner l'érysipèle.

Comment faire dégonfler un érysipèle ?

Le gonflement de la peau est l'un des principaux symptômes de l'érysipèle. C'est un phénomène très douloureux pouvant être disgracieux. Vous devez donc agir au plus vite pour réduire son ampleur. 

La prescription d'antibiotiques

Selon la gravité de l'infection, les antibiotiques oraux ou intraveineux constituent un traitement de référence de l'érysipèle. Les antibiotiques éradiquent la bactérie responsable de cette infection et l'empêchent de proliférer. Même si les symptômes s'améliorent, un traitement antibiotique doit être suivi pendant toute la durée prescrite par le médecin afin d'éviter toute résistance ou rechute.

L'importance du repos au lit 

Les médecins conseillent de rester au lit et de surélever la zone affectée pour faciliter le processus de guérison de l'érysipèle. Cela soulagera la douleur et abaissera la tension artérielle et le gonflement. Pour éviter d'aggraver l'inflammation ou de créer des lésions, vous devez également vous abstenir de marcher sur la zone touchée ou de la toucher.

Les médicaments complémentaires (contre la fièvre et la douleur) 

Outre les antibiotiques, votre médecin pourra vous recommander des médicaments contre la fièvre et la douleur, comme l'ibuprofène ou le paracétamol. Par ailleurs, ils ont un effet anti-inflammatoire qui facilite la régression de l'érysipèle. Toutefois, il est primordial de respecter la posologie et les contre-indications de ces médicaments.

Comment faire dégonfler un érysipèle ?

Comment nettoyer l'érysipèle ?

Il faut savoir que la maladie est susceptible de se propager à d'autres parties du corps ou à la peau environnante. Il est donc impératif de garder la plaie propre et de la protéger des influences extérieures. Pour traiter l'érysipèle, utilisez des remèdes naturels qui soignent, hydratent et désinfectent la peau.

La puissance des ingrédients naturels dans le traitement de l'érysipèle 

En ce qui concerne l’érysipèle et son traitement, voici quelques remèdes naturels qui peuvent aider :

  • L'eau : l'eau reste le premier ingrédient à utiliser pour y remédier. Rincez la plaie à l'eau tiède pour éliminer les sécrétions et les contaminants sans frotter ni utiliser de savon. Ensuite, utilisez un linge propre ou une compresse stérile pour sécher la plaie. 
  • L'aloe vera : avec ses qualités de cicatrisation, de l'hydratation et de sa propriété d’anti-inflammatoire, elle contribue rapidement à la réduction de l'inflammation. Faites sortir le gel d'une feuille fraîche d'aloe vera, appliquez-le sur la plaie, puis entourez-la d'un bandage. Vous devez répéter l'opération deux fois par jour jusqu'à ce que la plaie soit cicatrisée.
  • Miel : Ses qualités sont notamment antimicrobiennes, anti-inflammatoires, réparatrices et hydratantes. Il nourrit la peau, réduit l'enflure, accélère la guérison et aide à éviter l'infection. Après avoir choisi un miel de qualité supérieure, appliquez une petite couche sur l'incision et enveloppez-la d'un bandage. Procédez ainsi deux fois par jour tant que la plaie n'est pas complètement guérie.

Quels sont les remèdes traditionnels utilisés par les grands-mères pour traiter l'érysipèle au niveau des jambes ? 

Les jambes sont fréquemment touchées par ce type de maladie, en particulier chez les personnes âgées, les diabétiques et les personnes souffrant de problèmes circulatoires. Pour le traitement de l'érysipèle des jambes, certains remèdes de grand-mère stimulent la circulation sanguine, éliminent les toxines et soulagent les symptômes.

Les techniques ancestrales pour apaiser les symptômes de l'érysipèle dans les jambes 

Les méthodes traditionnelles suivantes aident à soulager les manifestations de l'érysipèle au niveau des jambes :

  • Les cataplasmes : ce sont des solutions naturelles ou à base de plantes qui sont administrées par voie topique et fixées à l'aide d'un bandage. Ils ont pour fonction de soulager la douleur, de désinfecter et de décongestionner. Parmi les possibilités, on retrouve le cataplasme d'argile, qui possède des vertus apaisantes, régénérantes et nettoyantes. Il suffit de préparer une pâte à base d'argile verte et d'eau, d'appliquer le mélange sur la plaie, de laisser sécher, puis de rincer à l'eau tiède.
  • Les compresses : Les compresses sont constituées de morceaux de tissus humidifiés appliqués sur la peau. Elles sont destinées notamment à nettoyer, revitaliser et à apaiser. À titre d'exemple, une compresse peut être réalisée avec du vinaigre de cidre qui possède des vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et tonifiantes.  Il faut diluer le vinaigre de cidre dans de l'eau avant de tremper les compresses dans le mélange et de les appliquer sur la plaie, en les changeant régulièrement.

Quels sont les remèdes traditionnels utilisés par les grands-mères pour traiter l'érysipèle au niveau des jambes ? 

Quelles sont les plantes médicinales conseillées par les grands-mères pour traiter l'érysipèle ?

Les plantes médicinales offrent aussi des avantages pour le traitement de l’érysipèle de pied gonflé ou des jambes. On peut les utiliser sous forme de gélules, d'infusions, de pommades ou d'huiles essentielles. 

Les bienfaits des plantes dans le traitement de l'érysipèle

Parmi les plantes médicinales recommandées, on trouve :

  • Le calendula : cette plante possède des qualités antibactériennes, anti-inflammatoires et thérapeutiques. Elle inhibe l'infection, réduit le gonflement et encourage la régénération des tissus. Elle se présente sous forme d'huile essentielle, de teinture ou de pommade. 
  • Thym : Arrête la croissance des champignons et des bactéries qui peuvent aggraver l'érysipèle. Son action est cicatrisante et anti-inflammatoire. Il peut être consommé sous forme d'huile essentielle, de décoction ou d'infusion.
  • Echinacée : L'échinacée est une plante qui aide à combattre les infections et à renforcer l'immunité. Les globules blancs, qui sont les cellules de défense de l'organisme, sont produits plus facilement à cette occasion. Les infusions, les teintures et les gélules sont des formes disponibles pour la consommation.

L'érysipèle est une maladie de la peau qui doit être traitée rapidement et avec succès. Dans ce traitement, les remèdes de grand-mère peuvent être d'un grand secours, en complément des antibiotiques. Ces soins, aux multiples vertus, sont basés sur l'utilisation de plantes, d'huiles essentielles, de produits naturels ou de méthodes simples. Ils sont le fruit de la préservation et de la diffusion des savoirs ancestraux par la médecine traditionnelle. Essayez-les sans hésiter, mais n'oubliez pas de consulter votre médecin au moindre doute.

Lymphocyte : comprendre de quoi il s'agit

Pour assurer au mieux les réactions de défense, l’organisme mobilise une panoplie de cellules. Parmi les plus importants, figure les lymphocytes qui sont des acteurs incontournables du système immunitaire. Quelle est la contribution des lymphocytes au fonctionnement optimal du système immunitaire ? Qu'est-ce qu'un lymphocyte ? Le lymphocyte est u...

Aliment riche en proteine : pourquoi c'est important d'en manger ?

Comme tous les éléments nutritifs essentiels pour le corps, les protéines ont aussi leur rôle à jouer. Ces éléments sont responsables de fournir toute l’énergie nécessaire pour faire fonctionner le corps au quotidien. C’est grâce à cette énergie que le corps est en bonne santé, et aussi parce que les protéines agissent favorablement sur le système ...

Le traitement des douleurs articulaires

Le saviez-vous ? On compte dans le corps humain 400 articulations. De ce fait, après un certain âge ou en raison d'une pratique sportive intensive, il est possible de ressentir des douleurs au niveau du genou, des chevilles, du cou ou du poignet. En effet, les articulations sont les premières touchées par le vieillissement ou la pratique d'un sport...