Lymphocyte : comprendre de quoi il s'agit

Pour assurer au mieux les réactions de défense, l’organisme mobilise une panoplie de cellules. Parmi les plus importants, figure les lymphocytes qui sont des acteurs incontournables du système immunitaire. Quelle est la contribution des lymphocytes au fonctionnement optimal du système immunitaire ?

Qu'est-ce qu'un lymphocyte ?

Le lymphocyte est une variante de globules blancs qui joue un rôle inégalé dans le système immunitaire. Il s’agit d’une cellule de petite taille de longueur moyenne évaluée à sept micromètres, retrouvée essentiellement dans le sang, mais aussi dans les tissus lymphoïdes et dans la moelle osseuse qui est le siège de leur production.

Quels sont les différents types de lymphocytes ?

On distingue selon la forme des molécules des cellules de lymphocytes et leurs fonctions, deux catégories essentielles de lymphocytes. Notamment, les lymphocytes B et les lymphocytes T.

Les lymphocytes B

Les lymphocytes B sont des cellules du système immunitaire chargé de la synthèse d’anticorps. Ces derniers sont des molécules dirigées vers un antigène précis et sont retrouvés en quantité importante dans le sang. Ceci est dû au fait que les réactions anticorps-antigène se déroulent généralement dans le sang. Soulignons, pour finir, que pour la synthèse des anticorps responsables des réactions humorales, les cellules de lymphocytes B se divisent d’abord en mastocytes qui sont les molécules responsables de la sécrétion d’anticorps.

Les lymphocytes T

À l’inverse des lymphocytes B qui sont des cellules retrouvées majoritairement dans le sang, les lymphocytes T sont des cellules concentrées au niveau du thymus. Dans le système immunitaire, le lymphocyte T est impliqué dans les réactions immunitaires à médiation cellulaire. Il ne sera donc pas question de réaction anticorps-antigène comme pour le lymphocyte B, mais de la neutralisation directe de la cellule cible par le lymphocyte T.

Notons, par ailleurs, que hormis la répartition de lymphocytes ci-dessus effectuée, on peut également classer les lymphocytes en deux groupes. Notamment les lymphocytes activés qui sont des cellules qui ont déjà une fois été impliquées dans une réaction de défense amorcée dans le système immunitaire et les lymphocytes passifs qui ne l’ont pas encore été.

Comment augmenter le nombre de lymphocytes ?

Pour augmenter le nombre des cellules de lymphocytes dans le sang et les réserves secondaires du système immunitaire, il suffit de respecter certaines mesures. Premièrement, pour augmenter le nombre de lymphocytes dans le sang, il faut consommer des aliments favorables au fonctionnement optimal du système immunitaire. Il s’agit des aliments riches en fer, en zinc, en sélénium, en cuivre, en vitamines A, C, et E. Ensuite, il faut arrêter de fumer et éviter, pour finir, les situations stressantes.

Quelle est la cause de la baisse des globules blancs ?

Les globules blancs sont des molécules qui peuvent baisser dans le sang de nombreuses circonstances. Notamment, les maladies comme le VIH, et le syndrome de Guillain-Barré, qui entraînent une baisse importante des globules blancs et particulièrement des cellules de lymphocytes. La baisse de globules blancs peut également résulter d’une mauvaise alimentation et de l’adoption d’un mode de vie malsain.

Quelle est la cause d’une augmentation de lymphocytes ?

Le lymphocyte est une cellule impliquée dans le déroulement des réactions immunitaires. Ainsi, un haut taux de la cellule de lymphocyte B, ou de la cellule de lymphocyte T, peut-être révélateurs de plusieurs maladies infectieuses ou cellulaires. Il s’agit à titre indicatif :

  • De la tuberculose ;
  • De la rubéole ;
  • De la coqueluche ;
  • De la brucellose ;
  • Du cytomégalovirus ;
  • De la grippe ;
  • De la varicelle
  • De l’herpès ;
  • De la mononucléose ;
  • Des oreillons ;
  • De la toxoplasmose ;
  • De l’hépatite ;
  • De la leucémie aiguë ou chronique ;
  • Etc.

Par ailleurs, lorsque la hausse du taux de lymphocytes dans le sang est associée à des taux d’anticorps et de monocytes élevés, cela signe la présence d’un antigène infectieux. Dans ce cas, le taux de la cellule lymphoïde à récepteur B est plus élevé que celui de la cellule lymphoïde T. A contrario, lorsqu’une réaction d’immunité implique la cellule lymphoïde à récepteur T, le taux d’anticorps est bas et il est rare qu’il soit question d’un antigène infectieux.

Quel est le taux normal des cellules de lymphocytes ?

En absence d’un quelconque antigène, ou d’une maladie, les taux normaux des cellules de lymphocytes doivent faire entre 15 à 40 % de la valeur totale de lymphocytes. Lorsque le dosage des molécules lymphocytaires à récepteur T et celui des molécules lymphocytaires à récepteur B révèlent des taux ne figurant pas dans cet intervalle, on peut soupçonner :

  • Une activité importante des molécules de lymphocytes B qui se matérialise par un taux haut d’anticorps ;
  • Une activité importante des molécules de lymphocytes T qui signe une réaction cellulaire ;
  • Une présence d’antigène (antigène infectieux ou viral).

Où doser le taux des cellules de lymphocytes ?

Les lymphocytes sont des cellules qu’on dose à l’hôpital. Pour avoir donc des données précises sur les valeurs de cellules lymphocytaires dans votre organisme, il suffit de vous rendre dans le centre de santé, le plus proche de vous. Généralement, les cellules lymphocytaires sont dosées lors des examens de routine comme la NFS.

Les lymphocytes sont des cellules nécessaires à la réalisation des réactions de défenses par l’organisme. Ils sont répartis en fonction de leurs récepteurs en lymphocytes T et lymphocytes B qui jouent des rôles spécifiques dans l’organisme. N’hésitez pas à les doser pour prévenir une baisse d’immunité.