La réforme des retraites de Macron paralyse les transports publics

Des protestations contre le président français Emmanuel Macron s'est ouvert vendredi par une grève massive dans les transports publics à Paris. Cela s'explique par la réforme des retraites, qui peut entraîner un allongement de la vie active et la perte de prestations pour certaines professions. Macron et son premier ministre, Édouard Philippe, espèrent désamorcer cette protestation et d'autres prévues dans les semaines à venir grâce à un large dialogue social avant l'adoption de la réforme à l'été.

Après la révolte des gilets jaunes, les manifestations sociales en France reprennent le chemin traditionnel. Contrairement aux gilets jaunes, un mouvement sans leader ni programme, ce sont à nouveau les syndicats qui prennent les devants. Il s'agit de ralentir, ou du moins d'influencer, le processus de réforme du système des pensions, une promesse centrale de Macron.

Quelle est la réforme des retraites ?


Le gouvernement veut fusionner en un seul les 42 régimes de retraite actuellement en vigueur et différents selon le statut ou la profession. L'idée est de mettre en place ce que l'on appelle un système de points, selon lequel chaque euro versé donne droit à la même prestation. Dans un contexte de vieillissement de la population avec plus de retraités et moins de travailleurs, l'argument est que le nouveau système sera plus transparent et plus équitable. Beaucoup de Français craignent que cela signifie travailler plus et gagner moins.

Les travailleurs de la RATP ne se sont pas mis en grève avec un impact similaire depuis 2007. L'élément déclencheur a été une réforme du régime spécial de retraite. Puis les cheminots de la SNCF ont également participé.

La grève de ce vendredi a provoqué plus de 300 km d'embouteillages sur les routes et autoroutes de la région parisienne et perturbé la vie quotidienne dans la capitale : sans métro, Paris est une autre ville. Dix des 16 lignes de métro de la capitale ont cessé d'être exploitées, ainsi que les deux tiers des autobus et une bonne partie des trains de banlieue. Selon la RATP, 12 millions de déplacements sont effectués chaque jour sur son réseau de transport. La location de vélos et de scooters a explosé.

Pourquoi la RATP et la SNCF font la grève ? 


La RATP est l'une des nombreuses entreprises où les salariés bénéficient d'un régime particulier. Ils prennent leur retraite en moyenne à 55 ans et demi, bien que certains puissent le faire à partir de 50 ans et 8 mois. L'âge légal de la retraite en France est aujourd'hui de 62 ans. Selon les propositions à l'examen, la réforme pourrait soit la porter à 64 ans, soit augmenter le nombre d'années de cotisation nécessaires pour prendre sa retraite.

La CGT voit dans la loi, dont les détails restent à finaliser, une menace pour les "conquêtes sociales" et les "rémunérations liées aux conditions de travail et à l'exercice de la mission de service public". "Toucher à nos pensions, c'est rompre un contrat social, même moral", a déclaré Jean-Christophe Delprat, du syndicat Sud, au quotidien Le Monde.

Le gouvernement soutient que la réforme n'entrera pas en vigueur avant 2025 et qu'il y aura de longues périodes de transition pour atténuer les changements. Il insiste pour procéder sans hâte et dans un esprit de dialogue, dans une atmosphère plus conciliante que celle de la première phase de la présidence et des réformes du marché du travail et de la SNCF. En plus de l'accord avec les syndicats, le gouvernement va ouvrir un débat avec le public, à l'image de l'hiver dernier qui a servi à apaiser la révolte des vestes jaunes. "Plus d'écoute, plus de dialogue ", tel est le mantra du Premier ministre.

La grève des transports est la première d'une série de mobilisations contre la réforme des retraites ou d'autres initiatives gouvernementales. Dans les semaines à venir, des avocats, des médecins et des infirmières, des pilotes et des agents de bord, des policiers et des militants conservateurs contre la loi bioéthique devraient descendre dans la rue. A tous ces groupes s'ajouteront les gilets jaunes, qui veulent montrer qu'ils n'ont pas disparu. Avec une opposition parlementaire affaiblie et Macron en hausse dans les sondages, la rue aspire une fois de plus à exercer un contre-pouvoir.

"Il suffit de faire tomber cinq ou six gouvernements au cours des prochaines années ", prédit le Premier ministre Michel Rocard au début des années 1990. Rocard parlait de la réforme des pensions. Les gouvernements ne sont pas tombés, mais ils ont tous fini par trébucher sur cette réforme : soit ils ont échoué, soit ils ont été laissés sans cœur. En 1993, avec Édouard Balladur à la tête du gouvernement, les années de commerce sont passées de 37,5 à 40. En 1995, la mobilisation sociale a forcé le Premier ministre Alain Juppé, qui voulait étendre la réforme de Balladur au secteur public, à battre en retraite. En 2010, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, l'âge légal de la retraite a été relevé de 60 à 62 ans. Emmanuel Macron connaît cette histoire. C'est pourquoi il s'inscrit dans une réforme ambitieuse qui peut définir le reste du mandat présidentiel de cinq ans, jusqu'aux élections de 2022.

Pourquoi optimiser le libellé du compte ?

Le libellé du compte est une courte description de la transaction qui apparaît sur votre relevé bancaire. Il indique généralement le destinataire du paiement ou le motif de la transaction. Cela vous permet d'éviter des problèmes et des pertes de temps inutiles. Comprendre et optimiser ces libellés est essentiel pour une gestion financière efficace...

BERT : la plus grande mise à jour de l'algorithme de recherche de Google depuis des années

Environ 3 milliards de recherches sont effectuées chaque jour dans le monde entier. "La curiosité des gens est infinie."Si quelque chose a caractérisé le gigantesque et très populaire Google a été l'algorithme sur lequel ils sont basés près de 3.000 millions de recherches qui sont effe...

Types de scooters électriques selon la DGT : c'est ainsi que les véhicules de mobilité individuelle seront réglementés

La mobilité urbaine évolue à un rythme sans précédent. Les véhicules de mobilité personnelle (PMP) font un trou plus rapide que ce que les administrations ont pu commander et maintenant la Direction générale de la circulation a été forcée d'agir.La mort d'une utilis...