Comment faire un gobetis ?

Le gobetis est une couche d’accrochage indispensable pour l’enduit, du fait qu’il est particulièrement riche en liant. En fait, c’est lui qui permet d’adhérer l’enduit sur le mur. C’est donc un élément qui se révèle être indispensable pour un bon revêtement de façade. Ainsi, si vous souhaitez vous lancer dans un projet de rénovation, il est essentiel de savoir comment faire un gobetis ? Comment l’appliquer ou autres ? Les réponses dans l’article.

Qu’est-ce qu’un gobetis ?

Le gobetis est une couche d’accrochage, particulièrement riche en liants, qui sert à adhérer un enduit sur un mur. C’est la première couche d’un enduit, servant ainsi de support. Dans le cadre d’un projet de rénovation, le gobetis pour la chaux est particulièrement adapté aux murs anciens. Néanmoins, ils peuvent être appliqués également sur des supports modernes. Son usage sur de vieilles pierres risque d’emprisonner une humidité qui, avec le temps peut abîmer le mur.

La pose d’un enduit traditionnel se fait généralement en trois couches. Dans l’empilement de couches, le gobetis fait référence à la première épaisseur de mortier. Il s’agit ainsi d’une couche grasse, riche en liants permettant de « salir » le support afin d’optimiser la bonne accroche de l’enduit.

Éventuellement, il est possible de s’en passer sur les supports anciens, à condition qu’ils soient très ouverts : limousinerie en petits éléments, bon nombre de surfaces de joints, etc. Par contre, il se révèle être indispensable sur un support « fermé » : moderne, surface très plane, grandes pierres froides ou autres.

L’usage du gobetis est ainsi particulièrement conseillé lorsque le reste de l’enduit est posé en coffrage : en fait, sans une projection, l’accroche est plus fragile. Le gobetis se fait à la chaux hydraulique. Il est possible de le faire aussi en chaux aérienne, cependant, cela n’a aucun intérêt, de plus, le temps de séchage est beaucoup trop longtemps. Le gobetis bâtard est recommandé pour un support moderne non respirant comme le parpaing et le béton. Fait à moitié chaux et à moitié ciment, le gobetis bâtard servira d’interface.

Quel est le dosage idéal pour un gobetis ?

L’objectif avec un gobetis chaux, c’est de concevoir une parfaite accroche sur le support. Ainsi, un bon dosage s’impose. L’idéal est la dose entre 200 à 250 kg de liant. Il est impératif de veiller à ce que la couche ne soit pas trop maigre, car c’est lui qui permet de retenir l’ensemble de l’enduit, plus précisément, les deux autres couches. De ce fait, il est possible de forcer la dose en allant jusqu’à 300 kg, plutôt que de diminuer la dose de l’enduit.

Pour préparer le gobetis chaux, il est indispensable d’avoir : de chaux hydraulique comme nous l’avons mentionné en haut, de sable 0/4 et du ciment. Le mélange se révèle être simple, seulement, le dosage est le plus difficile à déterminer. Deux solutions permettent de déterminer le dosage gobetis : dosez le gobetis en fonction de la nature du mur ou suivre la formule spécifique.

Le dosage dépend ainsi de la matière de votre mur. Pour un mur en pierre qui ne contient pas de ciment, le dosage est d’1 kg de chaux pour 2 litres de sable. Si vous avez par exemple un sac de chaux de 25kg, il faudra avoir 50 litres de sable. Par ailleurs, si vous avez un mur à base de béton et de ciment : mur en parpaings, ce que l’on appelle aussi gobetis bâtard comme nous l’avons mentionné en haut, est d’un kilogramme de chaux pour 1 kilogramme de ciment et 4 l de sable. Si vous avez par exemple un sac de chaux de 25 kg, il faudra avoir un sac de ciment de 25 kg et 100 l de sable.

Par ailleurs, si vous souhaitez faire les choses simples, vous n’avez qu’à suivre la formule spécifique. Pour que le gobetis puisse servir de parfait support, il faut que le dosage soit parfait. Pour ce faire, vous avez besoin de 200 à 250 kg de liant. Puisque c’est le gobetis qui sert à retenir tout l’enduit, il est donc important d’assurer que la couche n’est pas trop maigre. Ainsi, vous ne devez jamais descendre au-delà de ce dosage. Il est préférable de forcer un peu sur le dosage afin de le monter jusqu’à 300 kg que de le diminuer.  

Comment appliquer le gobetis ?

La pose de gobetis est assez simple, seulement, il faut savoir suivre les étapes, et surtout reproduire les gestes, surtout pour la projection. Avant d’appliquer le gobetis, il est impératif de bien nettoyer le mur pour s’assurer qu’il sera une parfaite accroche. Ensuite, il faut humidifier le support et le projeter. Pour ce dernier, vous pouvez utiliser une truelle ou un sablon couplé à un compresseur.

L’enduit de façade tient trois rôles principaux : protéger, uniformiser et bien évidemment embellir la façade. Ainsi, afin de s’assurer qu’il peut tenir ses rôles, il faut apporter une attention particulière à la pose de l’enduit, particulièrement le gobetis, qui est le support. Tout d’abord, il faut s’assurer que le support et l’enduit soient parfaitement compatible. La question est donc de savoir comment enduire un mur ?

Le gobetis est un mortier liquide qui servira de couche d’accrochage. La première étape est donc de faire du ciment lorsque vous souhaitez poser le gobetis. Une fois le mortier fabriqué, il suffit de l’appliquer. Pour ce faire, voici les étapes à suivre :

  • Nettoyer le mur : en premier, il faut dépoussiérer et astiquer le mur. C’est une étape importante, car elle permet d’enlever tous les éléments qui peuvent nuire à l’accroche.
  • Humidifier le support
  • Projeter le support : durant cette étape, il est important de laisser « brut de projection », plus précisément, on n’utilise pas de taloche pour lisser la couche. Ainsi, vous pourriez avoir un accrochage poussé.

Habituellement, la projection de l’enduit peut se faire avec :

  • Une truelle : avec cet outil, l’enduit sera projeté d’un geste sec. Bien qu’il soit simple, le geste requiert un peu d’entraînement.
  • Un sablon couplé à un compresseur : c’est une sorte de gamelle avec des trous en bas. Ce qui permet de laisser passer l’air et projette par la suite le mortier sur le mur. C’est une technique qui permet de couvrir de grandes surfaces en un temps record. 

Peinture mat ou satin : comment faire le bon choix !

3 options s’offrent à vous lorsqu’il est temps de réaliser des travaux de peintures, à savoir satinée, brillante ou mate. Bien évidemment, il n’est pas facile de choisir une finition spécifique parmi les gammes de produits présentes sur le marché. De nombreuses questions sont alors posées afin de trouver les peintures idéales comme peinture mat ou ...

Chambre à coucher : Idées, photos et décoration

La chambre à coucher est l'environnement du repos, mais pas seulement. Il peut également être transformé en vestiaire, bureau ou bibliothèque silencieuse avec un mobilier intelligent. Il faut donc être attentif aux détails pour que l'environnement soit le plus confortable possible. Dormir dans le chaos...

Rénover une maison : est-ce que ça vaut le coup ?

Quelles sont les étapes à respecter lors de la rénovation d'une maison ? Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles rénover maison est une bonne idée. Peut-être aimez-vous l’idée des caractéristiques originales que vous pourriez trouver cachées sous la poussière ou peut-être voulez-vous avoir la chance d’apposer votre propre cachet sur votre mai...