Circulation alternée pollution : est-ce que ça marche ?

En France et précisément à Paris, l’usage des véhicules est fréquent et entraîne parfois des embouteillages abusifs, mais aussi une pollution à un stade assez critique. La circulation alternée est la solution trouvée par les autorités afin de contrôler un tant soit peu cet état de choses. Elle est en grande majorité adoptée en Europe, mais aussi dans d’autres villes et pays du monde. La question majeure qui s’impose est de savoir si cette méthode de lutte contre la pollution est efficace. Circulation alternée pollution : de quoi est-il question ? Elle répond réellement aux attentes ?

Le but de la circulation alternée pollution

Bannir la pollution atmosphérique entraînant la destruction de la couche d’ozone et le changement climatique elle est le but de la circulation alternée. Cette mesure de restriction mettant en avant une alternance de la conduite automobile s’efforce de réduire les acteurs de la pollution du fait de l’utilisation des voitures au quotidien. Mais surtout, elle s’assure d’intervenir à temps quand ses conducteurs génèrent des gaz et oxydes d’azote à un niveau alarmant.

Quel est le fonctionnement de la circulation alternée ?

La circulation alternée pollution fonctionne selon un principe donné. En effet, pour limiter le trafic routier, les véhicules légers non pesants et portant les immatriculations impaires sont autorisés les jours impairs. Quant aux jours pairs, ceux portant les plaques d’immatriculation paires peuvent circuler librement. Cette règle de circulation est pratiquée à Paris et dans ses environs. En cas de non-conformité des conducteurs à ces restrictions, une amende de 22 euros, voire plus leur est attribué.

Où est mise en place la circulation alternée ?

La circulation alternée a été mise en place dans toute l’île de France et plus particulièrement dans la ville de Paris, dans les 22 communes de la petite couronne, mais aussi dans le Mexique et autres zones de l’Europe.

Cette loi de la circulation est également observée dans les régions comme : Madrid, Espagne, Belgique à Bruxelles, mais aussi à pékin. Elle s’applique selon le même principe ou système avec différents procédés.

La pollution a-t-elle réellement baissé depuis la circulation alternée ?

D’après les statistiques d’Airparif, responsable du contrôle de la qualité de l’air, la pollution à diminuer. Cela est dû au fait que la circulation alternée a réduit de 12 % les automobiles en circulation. Ce pourcentage correspond à une réduction de la fuite de l’oxyde d’azote de 32 % dans l’air.

La circulation alternée limite également la fuite de particules fines de 10 et 2,5 à des pourcentages respectifs de 25 % et de 30 %.

La solution de circulation alternée pollution suffit-elle pour contrer les problèmes de pollution ?

Afin de renforcer les effets de la circulation alternée basée sur les plaques d'immatriculationplaques des motos et celles des véhicules, d’autres mesures sont prises. En effet, en île de France, les officiers préfectoraux incitent la population à limiter l’usage abusif des moyens de transport à 4 roues, surtout aux particuliers. Ils encouragent plutôt les covoiturages et la régulation des vitesses à 20 km/h tout le long des routes de l’île de France.

Les automobiles ayant un poids supérieur à 3,5 tonnes sont contraintes de prendre par les voies franciliennes sans oublier qu’à chaque fois que la circulation alternée est appliquée, il a une journée de mardi où les métros, les bus et autres transports communs sont offerts aux personnes.

Par ailleurs, une autre alternative est en train d’être pensée et mise en place pour mieux appuyer ou remplacer carrément la circulation alternée à Paris. Cette alternative est l’instauration d’une vignette antipollution imposée à tous les conducteurs à paris sur leurs véhicules. Elle sera contrôlée par la pastille, un instrument de détection qui aura pour mission de déterminer le degré de pollution des véhicules et de régulariser le trafic selon le niveau de pollution. Seuls les véhicules non polluants et dont les vignettes sont normales peuvent être passibles de circulation sur les routes. Malheureusement, ceux à forte puissance de pollution peuvent se voir retirer tout simplement.

Quelles sont les automobiles non impliquées dans les restrictions de la circulation alternée ?

À ce niveau, il faut savoir avant tout que l’application de la circulation alternée pollution est revue de jour en jour, car l’augmentation du niveau de pollution est le facteur majeur en fonction duquel les décisions sont prises par rapport à cette mesure. Ainsi, les voitures de natures électriques, hybrides ou qui font usage de gaz sont permises sur les voies, de même que celles pouvant contenir trois individus, voire plus.

Les véhicules diplomatiques ou ceux qui proviennent des services publics comme ceux des policiers, des pompiers, des ambulances ou services d’urgences sont tous acceptés sans oublier les automobiles de transport en commun, des médias de l’information et des auto-écoles.

La circulation alternée pollution est une mesure de lutte contre la pollution efficace, mais toujours insuffisante pour lutter contre cette énorme quantité de pollution engendrer par les automobiles. Outre cette mesure, bien d’autres dispositions indispensables ont été prises pour lutter de façon efficiente contre la pollution.